Aoudou : « Il n'aime pas que je joue pour le Bénin »

 

Plusieurs joueurs sont confrontés à des problèmes avec l'administration de leurs clubs quand il ne leur reste qu'un an de contrat et qu'ils n'ont pas envie de prolonger. Mohamed Aoudou, international béninois, vit cette situation avec le club algérien de la JS Saoura. L'Ancien joueur d'Evian Thonon Ghallard, aujourd'hui âgé de 25 ans, s'est confié au micro d'Afrique Football.

Afrique Football : Bonjour Mohamed Aoudou, quel est votre bilan au terme de la saison ?

Mohamed Aoudou : La saison est positive puisqu'on a atteint notre objectif qui était de nous maintenir en première division.

Vous avez marqué cette saison encore des buts dans les ultimes moments des matchs de votre club, une marque qu'on vous connait en équipe nationale lors de votre révélation par Michel Dussuyer. Quel est votre secret ?

Mon secret c'est d'abord le travail, après le encore et encore le travail.

Votre avenir en club ?

Pour le moment j'ai encore un an de contrat avec mon club, je ne pourrai pas vous donner non plus une certitude sur le fait que je reste ou pas en Algérie la saison prochaine.

Justement à ce niveau, la presse locale algérienne évoque une libération dont vous auriez fait objet de la part de votre président. Votre président n'est pas aussi tendre avec vous dans les commentaires qu'il fait sur vous à nos confrères algériens.

Oui, je viens de vous le dire, mon contrat prend fin après la saison 2015-2016. Le souci avec mon président c'est qu'il veut que je prolonge et il n'a pas eu gain de cause. Je suis dans un club où chaque fois que je vais jouer un match international, je passe en conseil de discipline à mon retour. A chaque journée FIFA, quand la Fédération Béninoise de Football envoie l'invitation, le président veut être celui qui a le dernier mot. Je n'étais pas au match amical au Maroc par exemple parce que le président ne voulait pas et je n'ai pas voulu lui créer des problèmes. J'ai deux mois de salaires impayés parce que je suis venu jouer la double confrontation Bénin –Sao Tomé en été 2014. Il ne peut pas m'empêcher d'aller défendre les couleurs de mon pays, c'est impossible. Il m'a appelé récemment par téléphone, il m'a sorti des propos pas catholiques que je ne voudrais pas tous répéter à votre micro mais il me dit : « Mohamed, je t'ai fait. Tu ne savais même pas faire un contrôle avant de venir dans mon club, c'est grâce à moi que tu es International.

C'est pour tout ceci que je ne pense pas prolonger et que je ne ferme pas la porte à un départ.

Vous avez participé au match nul obtenu par les Ecureuils du Bénin en Guinée Equatoriale. Quelles ont été les circonstances sportives de ce résultat ?

Avec les autres joueurs, nous avons décidé de rentrer avec un résultat positif au pays. On s'est donné lors de la préparation et avec les encouragements des autorités, on y est arrivé.

Que pensez-vous d'Omar Tchomogo qui était le chef du staff technique lors de cette expédition ?

Omar connait bien les joueurs, il a joué avec certains parmi nous. Il a de l'expérience et c'est cela qu'il nous apporte. Mais moi personnellement, je n'aime pas parler des défauts ou des qualités de mes entraineurs ou de mes dirigeants. Pour moi l'essentiel c'est le jeu et mon rendement sur le terrain.

Michel Dussuyer, le technicien français, a été celui qui vous a convoqué pour la première fois en équipe nationale. Vous êtes toujours en contact ?

On est resté en contact même après son départ du Bénin. Mais depuis un certain temps, avec nos voyages, nous avons perdus nos contacts. Mais je suis sur qu'on se recroisera.

La qualification du Bénin pour la CAN 2017, vous y croyez ?

Bien sur, nous sommes là pour défendre les couleurs nationales. En tant que footballeur, nous ne regardons pas la carte de visite du Mali. On respecte nos adversaires mais ce respect ne nous empêche d'y croire. Nous sommes sur de nos qualités et nous avons le potentiel pour nous qualifier.
Nous avons une force, c'est que nous formons un groupe dans lequel tout le monde se respecte.

 

Propos recueillis par Bienvenu Azoma

 

 

 

0
0
0
s2sdefault