Fabiyi : « Les braqueurs nous ont tiré dessus »

  

Le football nigérian a vécu un drame ce jeudi 5 mars. L'équipe de Kano Pillars, championne du Nigeria en titre, était en déplacement pour aller disputer le match d'ouverture de la saison 2015 de la « Nigerian Premier League », le championnat de Ligue 1 du Nigeria. C'est lors de ce trajet, à hauteur d'Owerri, que le Champion du Nigeria en titre est tombée dans une embuscade. 5 joueurs ont été blessés lors de cette attaque, qui n'était rien d'autre qu'un braquage selon l'International béninois Emmanuel Fabiyi, qui a vécu la scène.

 

Emmanuel Fabiyi dans le bus attaqué

 Le gardien de but des Ecureuils du Bénin, sociétaire des Kano Pillars, est revenu au micro d'Afrique Football sur cette attaque. Emmanuel Fabiyi, pas encore remis psychologiquement de cette traumatisante expérience, a tenté de refaire le film de ce braquage : « Le jour du drame, nous étions sur la route en autocar pour aller disputer un match. Nous étions parti de Kano, venions de passer Abuja, la capitale du Nigeria, et nous nous trouvions à Abaji. J'étais entrain de dormir. J'ai entendu du bruit qui m'a réveillé. Et quand j'ai ouvert les yeux, j'ai vu les voleurs qui nous demandaient où était notre argent. Et nous n'avons pas résisté. Je leur ai même donné mon I-Pad et mon téléphone mobile. Ils ont pris tout notre argent. Après, un des voleurs a commencé à ouvrir le feu et a tiré sur Gambo. Puis il est revenu vers l'arrière du bus et il s'est mis à tirer sur nous. En même temps, ça tirait aussi sur les joueurs à l'avant du bus. 5 joueurs ont été blessés par balle. C'est tout ce que je peux dire.»

Les 5 joueurs blessés (Gambo, Ogbonaya, Eneji Otekpa, Murtala Adamu et Moses Ekpai) sont aujourd'hui dans un état stable. La Ligue de football du Nigéria a, dans la foulée, décidé de reporter le match d'ouverture de la « Nigerian Premier League », qui devait opposer les Kano Pillars à Heartland FC. C'est la 3ème fois, depuis juin 2014, que le football subit des actes de banditisme dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. Le 1er juin 2014, une quarantaine de personnes avaient connu la mort dans une explosion dans un stade à Mubi. Un peu plus de 2 semaines plus tard (le 17 juin 2014), 21 personnes ont été tuées dans un attentat contre un centre de retransmission des matches du Mondial 2014.

Propos recueillis par Bienvenu Azoma

 

0
0
0
s2sdefault