Komlan Amewou : « Je veux quitter Nîmes »

 

308017 10200729983190734 829059857 n

La sélection togolaise n'en finit plus avec les crises depuis sa historique qualification au Mondial 2006. Des crises liées à la mauvaise gestion administrative effectuée par les différents bureaux qui se sont succédé à la tête de la Fédération Togolaise de Football. Komlan Amewou, international togolais évoluant à Nîmes, a vécu toutes les péripéties de ce mal dont souffre le football du pays de Salou Bachirou. Au micro d'Afrique Football, le milieu de terrain de 29 ans a livré ses impressions sur la belle prestation des Éperviers à la CAN 2013, les récents problèmes de primes qui ont opposé ses coéquipiers et lui à la Fédération dirigée par le président Gabriel Améyi et sur un retour probable du Rémois Agassa Kossi et de l'attaquant des Spurs Adebayor Shéyi au sein des Éperviers.

 

Afrique Football : Quel bilan faites-vous de la participation du Togo à la CAN 2013 ?

Amewou : Je pense qu'on a fait l'essentiel, qui était de faire une bonne une bonne prestation et de relever le premier défi qu'on s'était fixé. Après le tirage au sort, beaucoup de personnes ne vendaient pas chers notre peau, donc on avait à cœur de réussir la mission à nous assigner par le peuple togolais, et surtout montrer à ceux qui ne croyaient pas en vous, qu'on avait notre mot à dire.

Afrique Football : Vous avez fait les championnats locaux togolais et ghanéens, vous avez gravi les étapes avant de vous retrouver avec les Crocodiles. Quel a été votre secret, pour réussir à passer ces étapes et vous retrouver aujourd'hui en Europe ?

Amewou : Il faut avoir des objectifs, des rêves et toujours y croire. Moi, je ne lâche jamais, même s'il y a des problèmes, je m'accroche et pour atteindre ces objectifs. En Europe, il faut être trois fois meilleur que l'autochtone pour pouvoir gagner ta place. Pour venir en Europe, il faudra avoir une bonne mentalité.

Afrique Football : Aujourd'hui, on le remarque, comme un Vin, vous vous êtes bonifié avec l'expérience dans beaucoup de compartiment. Mais l'un de vos talents que vous aviez déjà au Togo et que vous avez exprimé récemment avec les Eperviers, le but sur coup franc face au Cameroun à Kégué le 9 juin passé, racontez nous un peu ce but.

Amewou : Oui, ça m'a fait plaisir, ça fait longtemps que j'ai mis un coup franc. C'est vrai que quand je jouais dans le championnat local au Togo, je mettais beaucoup de but sur coup de pied arrêté, et les gens me demandaient pourquoi j'en tirais plus. Et face au Cameroun, mes coéquipiers ont accepté de me laisser jouer, et c'est parti comme ça et j'ai marqué ce but avec beaucoup de plaisir. Mais après cette rencontre, j'en ai mis d'autres lors des différents tournois que j'ai joués à Lomé avec certains de mes coéquipiers en sélection nationale (Ndlr: dont Adebayor Sheyi).

Afrique Football : Malheureusement, cette victoire face au Cameroun, a été annulée sur papier par la FIFA, parce que votre partenaire en milieu de terrain, Alayxis Romao avait joué ce match alors qu'il devrait être suspendu.

Amewou : Oui, on a perdu ce match, à cause des problèmes administratifs, c'est un peu dommage, mais on y peut rien.

Afrique Football : Parlant de problème administratif, on se souvient qu'avant ce match face au Cameroun, vous aviez joué à Malabo un match amical face aux Nzalang Nacional. Un match amical que vous aviez remporté (1-0), et après vous aviez eu des problèmes de primes, qu'est-ce qui s'est passé ?

Amewou : Je n'ai pas grand-chose à dire, sinon que la Fédération respecte ses promesses. C'est écrit blanc sur noir, que pour les matchs amicaux remportés, chaque joueur à droit à 1 million de FCFA, mais après il y a eu des problèmes au niveau de cette prime et cela a forcément agi sur notre défaite (2-0) en Libye. Donc prochainement, il faudra que la Fédération respecte ses promesses.

Afrique Football : L'autre information qui concerne les Éperviers du Togo, c'est la démission annoncée du sélectionneur Didier Six, que pensez-vous de cette démission ?

Amewou : Franchement, je ne sais pas s'il a démissionné, c'est par les médias qu'on l'apprend et je ne pourrai me prononcer tant que la décision n'est pas officielle.

Afrique Football : Pensez-vous que si cette décision devenait officielle, elle pourrait entrainer le retour en sélection de Agassa Kossi et Emmanuel Adebayor ?

Amewou : C'est très probable, puisqu'on sait tous que leur absence en sélection est liée aux soucis qu'ils ont eus avec l'entraineur, donc à priori, on pourrait penser qu'ils pourraient revenir après un tel départ. Même si la décision finale leur appartient.

Afrique Football : Komla Amewou reste à Nîmes la saison prochaine ?

Amewou : J'ai envie de partir, j'ai discuté avec mon entraîneur à la fin de la saison passée et il m'a confié clairement qu'il ne comptait pas trop sur moi pour cette saison qui va démarrer. Donc mon agent est en train d'étudier les possibilités qui se présentent et s'il y en a qui se révèlent être vraiment intéressantes, je partirais... Par rapport à ma destination probable, je ne peux rien dire pour l'instant, je sais que des clubs en France sont intéressés et on verra bien la suite.

Bienvenu Azoma

0
0
0
s2sdefault